Comment réduire son ISF ?

Investissement direct dans une PME, souscription à une holding ISF, investissement dans des forêts voire même des œuvres d’arts… il existe toute une batterie de solutions pour réduire l’ISF, à savoir l’Impôt de Solidarité sur la Fortune, qui concerne tous les contribuables possédant un patrimoine évalué à 1,3 million d’euros.

On pourrait penser que cet impôt, spécifique à la France, est juste car il mettrait à contribution les plus riches uniquement. Pourtant un certain nombre des foyers concernés par l’ISF ne sont pas forcément riches : on peut très bien avoir un salaire tel qu’on paye 0€ d’impôt sur le revenu tout en payant l’ISF ! Dans le cas d’une succession d’une maison évaluée à plus de 1,3 million d’euros par exemple… Mais si vous payez l’ISF et que vous avez des capitaux à investir, alors vous avez tout intérêt à investir dans un dispositif de réduction ISF :

 

Investir dans des FCPI ou des FIP ISF

Il s’agit des solutions les plus connues pour réduire efficacement l’ISF. Investir dans des FCPI (fonds communs de placement dans l’innovation) ou des FIP ISF (fonds d’investissement de proximité) permet de bénéficier d’une réduction d’ISF de 50% des sommes investies, plafonnée globalement à 18 000 euros.

Vous pouvez investir dans ces deux dispositifs, tout en respectant le plafond global de réduction ISF. Ces fonds sont destinés aux entreprises qui démarrent (FIP) oui innovantes (FCPI). Par ailleurs malgré l’appellation «fonds d’investissement de proximité », vous pouvez très bien financer des entreprises outremer, via un FIP ISF destiné au développement des DOM. Vous pouvez également investir dans entreprises en Corse.

 

Placer vos capitaux dans une holding ISF

Une autre solution intéressante consiste à réaliser un investissement dans une holding ISF, c’est à dire investir dans une société qui va elle-même investir dans des PME éligibles. En contrepartie vous pourrez bénéficier d’une réduction ISF de 50 % du montant investi, avantage fiscal limité à 45 000 euros.

investir

Faire un don à une fondation

Vous avez également la possibilité de soutenir une fondation reconnue d’utilité publique dont la cause vous touche (humanitaire, santé, environnement). Votre réduction d’ISF atteindra 75 % de votre montant de départ et sera plafonnée à 50 000 euros.

 

Investir dans les forêts
Les GFF (Groupements Fonciers Forestiers) proposent aux contribuables ISF qui le souhaitent d’acquérir des parts dans des entreprises qui exploitent les forêts. À ce titre, 50% du montant investi permet de réduire l’ISF (maximum 45 000 euros), à la condition de garder les parts pendant cinq années et demi au minimum.
 
Acheter des œuvres d’art
Un placement conçu d’abord pour les passionnés d’antiquités et d’art : les œuvres de plus de 100 ans sont exonérées d’ISF, à condition que ces dernières soient assurées.

2 commentaires à propos de “Comment réduire son ISF ?

    • oui, c’est clair qu’un entreprise est une bonne source pour investir et accumuler des actifs. Évidemment, la nature de l’activité en fait un placement plutôt actif que passif. Mais tu as raison, il y a du potentiel pour ceux qui veulent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge